Annulation du schéma éolien du Languedoc-Roussillon

Annulation du schéma éolien du Languedoc-Roussillon

Pour le plus grand bonheur de la Fédération environnement durable, la Fed, la cour d’appel administrative de Marseille a annulé le “Schéma Régional Climat Air Energie” et le “Schéma Régional Eolien Languedoc-Roussillon” (SRE). Cette association lutte activement contre les programmes éoliens en France et soutient toutes les associations, constituées généralement par des riverains, qui s’élèvent contre l’installation de ces machines à proximité de chez eux.

Le 10 novembre dernier, la cour d’appel administrative de Marseille a estimé qu’une irrégularité avait été commise, de nature à justifier l’annulation du projet régional. En effet, il est reproché à la Région et à son préfet de ne pas avoir réalisé d’études pour évaluer l’impact environnemental de ce programme.

Côté entreprise, la nouvelle ne pourrait ne pas très bonne, car le marché est estimé à plus de 500 millions d’euros sur 10 ans. L’objectif était d’établir à l’horizon 2020 une  puissance installée de 2000MW pour la région.

En avril dernier, c’était le schéma de Bretagne qui était annulé. Il était cette fois reproché une absence de prise en compte des zones à protéger. En fait, il est assez courant en fait de voir ces schémas attaqués devant les tribunaux et annulés. Dans les faits, cela n’a pas forcément de grandes incidences. Ces documents conservent leurs caractères pratiques  pour les porteurs de projets. Ils sont surtout là pour déterminer les « Zones Favorables à l’implantation d’éoliennes », zones qui deviennent les références pour l’attribution du tarif de rachat préférentiel accordé aux promoteurs éoliens.

Toutefois, de son côté, le gouvernement planche pour simplifier les règles et diminuer les temps de développement des projets éoliens, de 6 à 8 ans en France, bien plus que chez nos voisins européens.